1er août : Allocution du syndic

IMG_1710-Modifier

Avec Nicoletta Mariolini, déléguée fédérale au plurilinguisme et oratrice du 1er août à La Tour-de-Peilz

Lors de la partie officielle du 1er août à La Tour-de-Peilz, le discours du syndic présente l’orateur du jour choisi par la municipalité. En ce 1er août 2015, l’oratrice était Nicoletta Mariolini, déléguée fédérale au plurilinguisme. Voici donc mon texte de présentation. J’en profite pour vous souhaitez une excellente journée.
Chers invités,
Chers amis,
A mon tour de vous saluer et de vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de la Fête nationale.
Après Mme Burgener, ancienne syndique de Thalwil, l’année dernière, nous souhaitions inviter un ou une représentante du Tessin. Ce canton à la fois si proche de nous dans ses origines latines et si lointain dans certaines des problématiques qu’il a à affronter, notamment s’agissant de ses relations avec le voisin italien.
C’est ainsi que nous avons contacté Nicoletta Mariolini qui a d’autant plus rapidement répondu à notre sollicitation que la commune de La Tour-de-Peilz ne lui est pas étrangère, elle qui a passé plusieurs années à Lausanne.
Mme Mariolini travaille et vit entre Berne et Lugano. Son activité professionnelle est unique en Suisse puisque, en 2013, elle a été nommée, par le Conseil fédéral, à la fonction de déléguée fédérale au plurilinguisme.
Après une première activité professionnelle dans le milieu bancaire et un séjour à l’étranger, Nicoletta Mariolini a obtenu une licence en sciences économiques à l’Université de Lausanne. Elle s’est spécialisée en économie de la santé et a décroché un master en médiation sociale à l’Université Cattolica de Milan.
Elle a ensuite collaboré avec l’Université de Lausanne et la fondation Addiction Suisse, puis avec l’AVDEMS, l’Association vaudoise d’établissements médico-sociaux.
Entre 1998 et 2004, elle retourne au Tessin où elle a été chargée de la mise en œuvre de la politique cantonale d’aide et de soins à domicile.
De 2004 à 2012, Nicoletta Mariolini a siégé au sein de l’exécutif de la ville de Lugano. Elle a été responsable du Département de l’éducation ainsi que du Département de l’intégration et de l’information sociales de la ville.
De 2007 à 2013, elle a été députée au parlement cantonal tessinois, membre de la commission de gestion et des finances.
Fille d’immigrés italien, Mme Mariolini écrit sur son site internet qu’elle est l’unique Mariolini en Suisse, au Tessin et à Lugano. Elle est l’unique Suissesse de sa famille. Elle est la première à avoir étudié.
« Cette histoire, poursuit-elle, est l’histoire de beaucoup de personnes pour les difficultés économiques, les souffrances, la migration, l’accès à la formation et au travail. Et à l’inverse, c’est l’histoire d’un petit nombre pour les occasions inattendues. Comme celle d’être élue municipale (à Lugano) ».
En tant que déléguée au plurilinguisme, Mme Mariolini veille à l’application de la loi sur les langues et soutient ainsi le Conseil fédéral et les départements dans l’accomplissement de leurs tâches. Une mission qui relève peut-être du sacerdoce, car, même si le site de la Confédération affirme que c’est à l’administration de s’adapter aux minorités linguistiques et non l’inverse, les Alémaniques restent encore et toujours largement surreprésentés au sein de cette administration.
Quoi qu’il en soit, Nicoletta Mariolini est la bonne personne pour évoquer, en ce 1er août 2015, le formidable atout que constitue le plurilinguisme pour notre pays et ses citoyens.
Chère Nicoletta, à titre plus personnel, c’est un vrai plaisir que de t’accueillir à La Tour-de-Peilz. En effet, nous avons eu la chance de nous côtoyer sur les bancs de l’Université en suivant quelques cours d’économies en commun. Quelques années plus tard, à l’occasion d’une réunion d’anciens élèves de ta volée, nous avons eu une nouvelle occasion de nous rencontrer et d’échanger fort agréablement. Par la magie des réseaux sociaux nous avons ensuite gardé contact jusqu’à ce jour.
Mme Mariolini, chère Nicoletta, je te souhaite encore la plus cordiale bienvenue parmi nous et te cède maintenant très volontiers la parole pour le discours officiel du 1er Août.
Lyonel Kaufmann,
Syndic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code