Trump accusé d'être une marionnette aux mains du Kremlin

Un étrange rapport, vieux de quelques mois, raconte que Moscou « tiendrait » le futur président des États-Unis en raison de frasques sexuelles enregistrées. Les agences de renseignements américaines, qui ont briefé Obama, Trump et des élus sur ce mémo, veulent-elles embarrasser le milliardaire ?

Doanld Trump dans l'ascenseur de sa Trump Tower le 9 janvier 2017. © Reuters
Doanld Trump dans l'ascenseur de sa Trump Tower le 9 janvier 2017. © Reuters

Je retiens :

« La présidence Trump va permettre de tester un certain nombre de théories de sciences politiques, notamment celle estimant que les institutions sont plus fortes que les individus, estime l’universitaire américain spécialiste des relations internationales Philip Golub. De la même manière qu’Obama n’est pas parvenu à mener à bien ses réformes en raison de l’opposition du Congrès, des lobbies ou de la Cour suprême, on va découvrir si les institutions américaines, qui sont grippées et rétives au changement, parviendront à bloquer les idées les plus radicales de Donald Trump. » Les agences américaines de renseignements, plus habituées à organiser des coups d’État à l’étranger qu’à domicile, ont-elles décidé de « plomber » le gouvernement Trump parce qu’elles jugent l’homme instable ou dangereux, ou parce qu’elles sont inquiètes de voir le commander in chief frayer de trop près avec le Kremlin ?

L'article : Trump accusé d'être une marionnette aux mains du Kremlin | Mediapart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code