Série de l'été : où en est-on aujourd'hui avec le Web 2.0?

Dans la torpeur estivale, presque une série de l’été, plusieurs commentateurs/blogueurs s’interrogent sur l’état de la situation concernant le web 2.0 (l’internet coopératif et libre pour faire court).

  • Faut-il encore bloguer ou le web 2.0 s’essouffle-t-il? s’interroge Olivier Le Deuff dans Le Guide des égarés (http://www.guidedesegares.info…) 
  • Pour Narvic (Novövision) Le Web 2.0 est une bulle qui se dégonfle lentement  (http://novovision.free.fr/?Le-…
  • André Gunthert (Actualités de la Recherche en histoire visuelle) répond à Narvic avec Les chats, les marmottes et les fins de la participation (http://www.arhv.lhivic.org/ind…)
  • Ce dernier billet engage Narvic à préciser sa pensée dans un commentaire du billet d’André Gunthert:

    “J’ai peur que nous surfions, en partie du moins, sur un malentendu : mon billet s’adresse à ceux qui nous ont dit que tout ce que les gens plaçaient sur internet s’appelait de l’UGC, que ces contenus allaient remplacer ceux produits par les vieilles industries de la culture et des médias, que c’était une révolution démocratique où les méchants seraient remplacés par des gentils, et que de surcroît le promoteur de ce merveilleux programme se faisaient fort de se faire beaucoup d’argent dans cette opération. C’est ça le message du Web 2.0, et je l’ai bien entendu. Et c’est ce message là, pure idéologie, qui se dégonfle à mon avis. A ma grande satisfaction.
    Il n’y a pas de nature démocratique des réseaux, sauf dans la “religion” de Saint-Simon. Il n’y a pas de “révolution internet”, pas de tables rase et de lendemains qui chantent, mais des pratiques qui changent, émergent ou s’adaptent…” 

    Les 26 commentaires chez Narvic et les 8 chez André Gunthert (au 20.07.2008 à 21h59) démontrent de l’utilité que peut prendre les outils du Web 2.0 dans le débat autour des enjeux de la participation au sein des réseaux. Plus tous ceux qui lisent sans commenter, mais qui se nourrissent du débat, se réservant peut-être pour une prochaine intervention ici ou ailleurs… 
    Par ailleurs, la qualité de ces différents articles démontrent que les séries de l’été ne sont pas forcément nunuches et décervelantes… bien au contraire. Effet du Web 2.0?
    Bonnes lectures.

    7 commentaires sur “Série de l'été : où en est-on aujourd'hui avec le Web 2.0?

    1. Bon, vu que j’ai déjà posté deux commentaires aujourd’hui et que je ne suis pas encore décidé à écrire un billet pour mon blog, je continue ici.
      Pour moi, il n’y a pas de doute que le web 2.0 était, dès le départ, un mirage. On ne s’improvise pas journaliste et même si on a du talent, il faut du temps et c’est bien rare de nos jours (à mois d’être payé pour). C’est illusoire de croire qu’un outil ou une technologie puisse si facilement changer autant de chose (comme le vote électronique ne va pas augmenter la participation).
      Surtout, on croyait que les internautes formaient une communauté différente, une communauté meilleure. C’est vrai que certaisn passionnés consacrent du temps pour les autres et qu’Internet amplifie cela. Mais sinon, il y a peu de différence entre un individu dans un café et ce même individu devant son ordinateur.
      ce que je trouve instructif c’est que pour une bonne partie des internautes, cela ne pose pas trop de problème (ce n’est pas en priorité le nombre de lecteurs/commentateurs qui va me faire plus utiliser mon blog). Le vrai problème se trouve pour ceux qui voulait gagner un max de pognon.
      Quand je lis cette phrase
      “Ce Web 2.0 de la participation ressemble au bout du compte bien plus à ce que décrit Szarah (SEO berSZerkers) : « le Web est, pour l’instant et sans surprise, à l’image du reste du monde, construit par les actifs pour les badauds. »”
      c’est ce que je ressens. Un peu d’amertume genre “moi je bosse et eux se content du fruit de mon travail. Mais, moi je gagne rien avec cela.”
      Est-ce que cela ne ressemble pas à une plainte d’un jeune cadre dynamique qui se plaint de payer trop d’impôt pour tous ces gens qui ne font rien de leur journée. Ou “C’est quand même anormal de vouloir donner de l’argent de l’Etat qui n’en a pas beaucoup, à des gens qui ne veulent pas travailler parce qu’on les paye trop et coûtent aussi beaucoup d’argent à l’Etat”
      QUESTION du jour: de qui est cette citation?

    2. Bon Caleb t’hésites pas à continuer tes vacances concernant la publication sur ton blog et à te sentir ici comme chez toi pour publier des commentaires 😉
      Pour la citation je sèche quand c’est pas une question du Trivial Pursuit (là c’est facile tu dis “De Gaulle” et t’as une chance sur deux/trois…). Bon actuellement en disant Sarkozy j’ai combien de chance?

    3. C’est un Français. Mais plus vieux. Il est maire et Sénateur et a tenu ces propos au Sénat français.
      Il est plutôt bien riche et s’il est contre l’aide de l’Etat aux chômeurs, n’a pas hésité à faire fortune grâce à ce même Etat français…

    4. Je reviens au sujet initial. J’ai été surpris par le 0,75% de Rue 89. Mais j’ai trouvé pire.
      Je voulais voir s’il y avait un flux RSS sur le site de la rsr et je suis arrivé par hasard sur “wikiforum” leur fameux forum 2.0 qui est super novateur et représente un nouveau pas dans l’interaction d’une radio avec ses auditeurs. Et pourtant… et même malgré les régulières annonces à l’antenne… ce wiki forum est le calme plat.
      Il faut y faire un tour pour voir le peu d’inscrits (une vingtaine à vue d’oeil et il ne faudrait pas y retrancher les visiteurs “politisés” u lobbyistes pour n’avoir que les vrais pékins moyens car se serait un carnage) et le peu de commentaires.
      Bref, derrière le 2.0… pas grand chose

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    code