Les gendarmes vaudois vont-ils trop loin?

Les gendarmes vaudois vont-ils trop loin? Depuis quelques mois, les leaders des associations de gendarmes sont partout présents: grèves des amendes, négociations salariales et, surtout, initiative d’Artagnan demandant la création d’une police unique. «J’ai l’impression qu’ils vont très loin», dit un député qui préfère garder l’anonymat. Pour certains, la gendarmerie est en train de développer une dynamique propre et indépendante de l’administration pour laquelle elle travaille.
Vaud ne connaissait pas jusqu’à peu, à l’instar de Genève, une police particulièrement forte en gueule. Un état dans l’état.

LeTemps.ch | La peur du gendarme saisit-elle les élus?

2 commentaires sur “Les gendarmes vaudois vont-ils trop loin?

  1. Oui, bon, et après? Du point de vue d’un syndicaliste, on ne peut que se réjouir de voir un syndicat qui a des idées et qui les défend de manière crédible et compétente. Qu’ils soient sûr d’eux ne constitue à mon avis en aucun cas un problème. La crédibilité d’une telle assurance dépend toujours du rapport de force, qu’ils savent en ce moment fort bien utiliser au profit de leur proposition. Je ne doute en revanche pas qu’en dehors de cette discussion, les policiers vaudois soient tout de qu’il y a de plus loyaux envers le pouvoir politique.
    Parler d’un “Etat dans l’Etat” au sujet de la police vaudoise est à mon avis abusif et tient plus du journaliste qui a envie de faire mousser son sujet que de l’analyse sérieuse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code